Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 23 Juillet 2017

Mauritanie:Mise en place de la commission de fixation des prix des produits de la pêche à l’exportation

La secrétaire générale du ministère des pêches et de l’économie maritime, Mme Khadijetou Mint Bouka a supervisé jeudi, dans les locaux de la société mauritanienne de commercialisation des produits de pêche (SMCP) la mise en place de la commission de fixation des prix de référence des produits de pêche destinés à l’exportation.
La création de cette commission, qui est constituée de 11 membres répartis entre l'administration et les producteurs, (4 pour l’administration et 7 pour les producteurs) s’inscrit dans le cadre des orientations des hautes autorités du pays et traduit les réformes que le secteur a connues ces dernières années et visant à adapter le développement du secteur aux programmes du gouvernement dans les domaines du développement et de la bonne gouvernance ainsi que de la lutte contre la pauvreté et la préservation de la ressource.
La secrétaire générale a précisé que la mise en place de cette commission rentre dans la perspective de la stratégie de gestion responsable pour promouvoir un développement durable des pêches et de l’économie maritime pour la période 2015 – 2019 qui a donné lieu à l’adoption d’un nouveau cadre législatif transparent régi par un système de quotas.
La présentation des résultats de la première année de l’exécution de cette stratégie, poursuit-elle, a permis d’apprécier l’amélioration sensible au niveau des performances du secteur notamment à travers sa contribution aux grands équilibres macro-économiques du pays ainsi que la croissance ascendante de ses indicateurs, notamment les quantités débarquées, les revenus apportés au budget de l’Etat, l’apport en devises en plus des autres retombées économiques et sociales.
Mme Khadijetou Mint Bouka a relevé que la formation de la commission a été marquée par une large représentation de l’ensemble des acteurs du secteur et l’augmentation de ses prérogatives. Aussi cette commission jouit-elle du pouvoir de prendre toute décision s’agissant de la fixation des prix, en plus de l’élargissement des compétences de la SMCP qui vont englober la commercialisation, le suivi, la surveillance et le contrôle des produits de pêche destinés à l’exportation.
A son tour, le président de la commission, le directeur général de la SMCP, M. Ba Abdoulaye Mamadou a indiqué que cette commission va contribuer de manière sensible à soutenir l’économie nationale à travers le suivi des produits de pêche exportés à l’étranger avec y compris la poutargue, les huiles et autres dérivés.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

En Algérie, "le pacte économique et social n’a jamais constitué une feuille de route" (expert)

Pour Hocine Amer Yahia, l’Algérie « n’a jamais su ce que c’est instaurer un climat des affaires favorable, qui constitue en réalité l’essentiel du pacte économique et social de croissance ».

Youcef Cherfa : ''Fin septembre sera le dernier délai pour lancer les projets AADL-2''

Les entreprises chargées de la réalisation de 83.000  logements AADL-2 à travers le pays, au titre de l’exercice 2017, ont été désignées et les plans et enveloppes financières nécessaires sont disponibles, a assuré le ministre.  

Maroc- Un "attelage sino-marocain" pour la construction de la plus haute tour d’Afrique

La construction de la Tour BMCE, situé sur la rive droite du Bouregreg à Salé, a été confiée à la joint-venture sino-marocaine, composée de groupe chinois CRCCI et  marocain TGCC.